Agri Ressources, retour à la page d'accueil

Fiche de synthèse : Réussir le semis

Flux RSSImprimer la page
Le couvert végétal s’implante en général après une céréale à paille, en situation hydrique plutôt délicate. Afin d’assurer le retour sur investissement de cette culture intermédiaire, il faudra trouver le bon compromis entre le matériel disponible sur l’exploitation, le temps à consacrer à la préparation du sol et le contexte pédoclimatique.
Les principales étapes
  • Préparer le terrain, comme pour une culture principale : semer dans une parcelle propre. Pratique du faux semis par un ou deux déchaumages. Si l'ambroisie est présente, il faut absolument arriver à la maîtriser avant l'implantation du couvert
  • Semer ni trop tôt ni trop tard : la date de semis dépend de l’espèce, des conditions climatiques et du temps de travail disponible. Idéalement, semis à réaliser entre la récolte du précédent et jusqu’au 15/08, pour bénéficier de l’humidité du sol et/ou des pluies
  • Ne pas hésiter à semer épais : effet de limitation du développement des adventices et production de biomasse
  • Dans le cadre d’un mélange d’espèces, les densités de semis se raisonnent en fonction de la proportion d’espèces et des objectifs visés. (cf. partie choix »)
Les différentes techniques de semis

Les différents types de semis sont fonction de la disponibilité du matériel sur l’exploitation. Le mode de semis dépendra également de la taille des semences du couvert. Si les crucifères sont peu exigeantes, les autres espèces demandent un minimum de soin lors de leur implantation. 

  • Semis sous la coupe : la graine est déposée au sol et recouverte de paille broyée – rapide mais ne convient pas à toutes les graines – possible pour les crucifères
  • Semis direct sur chaume : semoirs à semis direct – nécessite la gestion des adventices au préalable, et surtout des vivaces (liserons) et ambroisies
  • Semis à la volée sur un outil de déchaumage juste après moisson : bon compromis entre rendement et qualité de travail. En général, ce matériel est équipé d'un rouleau pour finaliser le positionnement des graines.
  • Semis sur sol déchaumé :
    • Avec un semoir à la volée : économique mais incertain - présente l'avantage de la vitesse de réalisation du chantier. Il devra impérativement être suivi a minima d'un passage de rouleau. Les crucifères tolèrent bien ce mode de semis
    • Avec un semoir à céréales ; la qualité de semis avant tout ; permet d'avoir une qualité de semis optimale pour toutes les espèces mais représente un chantier assez long et technique couteuse.
Les obligations réglementaires
  • Les surfaces déclarées en SIE doivent être semées avant le 20 août
  • En zone vulnérable, après une culture d’hiver, obligation de semis avant le 15 octobre sauf si taux d’argile supérieur à 37%  - se reporter aux arrêtés départementaux pour plus de précision