Agri Ressources, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > FERTISOLS > Etat des lieux - Connaissances > La matière organique des sols

La matière organique des sols

Flux RSSImprimer la page

La matière organique des sols est un pilier de la fertilité. En France métropolitaine, les stocks dans la couche superficielle (0-30 cm) des sols sont évalués à environ 3,2 milliards de tonnes (Source Gis Sol).

Chercher à la préserver ou à la renforcer doit s’envisager sur le long terme en jouant sur les pratiques culturales, les rotations et les apports de produits résiduaires organiques.
Composante essentielle de la fertilité chimique du sol, la teneur en matière organique est un indicateur essentiel de la qualité des sols et influe sur les trois composantes de sa fertilité.

En effet, le stock de carbone joue un rôle dans les fonctions du sol comme les cycles géochimiques des nutriments, la rétention de l’eau ou la stabilité structurale.

A découvrir dans cette fiche :

 

Pour approfondir  :

Le carbone organique est le constituant principal de la matière organique. Celle-ci provient essentiellement de la décomposition des résidus végétaux. Lors de la photosynthèse, les végétaux absorbent pour leur croissance du CO2 atmosphérique qui enrichit ainsi le sol en carbone après leur mort. La matière organique est ensuite biodégradée plus ou moins rapidement sous l’action des micro-organismes du sol et en fonction des conditions du milieu. Cette dégradation produit à son tour du CO2 qui retourne vers l’atmosphère.


Le stock de carbone organique des sols est fonction d’une part des flux entrant dans le sol et d’autre part des vitesses de biodégradation – ou de minéralisation – des matières organiques dans le sol. Les flux entrants reposent principalement sur la production végétale et sa gestion (récoltes, gestion des résidus, etc.). Les vitesses de minéralisation dépendent de la nature des matières organiques et des conditions du milieu qui influencent l’activité des microorganismes (aération, humidité, localisation de la matière organique dans le sol, température, etc.)

"Les zones de prairies présentent les meilleurs taux de matière organique, à l’inverse les zones de vignes possèdent des taux de matières organiques faibles." IN Extrait du rapport, Gis Sol. 2011. L’état des sols de France. Groupement d’intérêt scientifique sur les sols, 188 p

 

Source : Arvalis